Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 janvier 2011 3 12 /01 /janvier /2011 07:39

klimt.jpg

 

Lorsque le bûcheron pénétra dans la forêt avec sa hache, les arbres se dirent : ne nous inquiétons pas, le manche est des nôtres.

 

 

 

Pierre Marchand, cité par Bernard Wallet (ed. Verticales)

 

 

Tableau : Gustav Klimt - Forêt de bouleaux en automne (1901)

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Pierre Durtal - dans Littérature
commenter cet article
8 janvier 2011 6 08 /01 /janvier /2011 06:03

ronis_muche.jpg

 

Et depuis nous scrutons la nuit fade et nuageuse dans l'espoir qu'avant l'aube en ce ciel déserté, s'illuminant à chaque brasse, une nageuse conciliera l'amour avec la liberté.

 

Robert Desnos (La liberté ou l'amour ! - 1924)

 

 

Photo : Willy Ronis - Mouche (1946)

Repost 0
Published by Pierre Durtal - dans Littérature
commenter cet article
7 janvier 2011 5 07 /01 /janvier /2011 07:04

baquet-doisneau.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il pleure dans mon coeur  

Comme il pleut sur la ville ;

Quelle est cette langueur

Qui pénètre mon coeur ?

 

Ô bruit doux de la pluie

Par terre et sur les toits !

Pour un coeur qui s'ennuie,

Ô le chant de la pluie !

 

Il pleure sans raison

Dans ce coeur qui s'écoeure.

  Quoi ! nulle trahison ?...

Ce deuil est sans raison.  

 

C'est bien la pire peine

De ne savoir pourquoi

Sans amour et sans haine

Mon coeur a tant de peine !

 

 

Paul Verlaine

 

 

Photo : Maurice Baquet par Robert Doisneau (1957)

 

 

Repost 0
Published by Pierre Durtal - dans Littérature
commenter cet article
4 janvier 2011 2 04 /01 /janvier /2011 08:15

pluie-place-vendome-willy-ronis.jpg

 

"... et maintenant, comme il se retournait pour la regarder et qu'il aperçut sa silhouette familière, précieuse, fugitive, qui disparut sur-le-champ à tout jamais, il ressentit pendant un moment le choc d'un désir sans espoir dont l'unique charme et l'unique richesse résidaient dans son inassouvissement."

 

Vladimir Nabokov - Le don

 

 

 

Photo : Willy Ronis (Pluie place Vendome)

Repost 0
Published by Pierre Durtal - dans Littérature
commenter cet article
1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 07:54

 

 

En ce temps là le charbon

était devenu aussi précieux

et rare que des pépites d'or

et j'écrivais dans un grenier

où la neige, en tombant

par les fentes du toit,

devenait bleue.

 

 

 

Pierre Reverdy - La lucarne ovale

 

Photo : Pierre Durtal

Repost 0
Published by Pierre Durtal - dans Littérature
commenter cet article
28 octobre 2010 4 28 /10 /octobre /2010 08:06

paul_valery.jpg

 

Je ne veux pas que tu sois triste

Puisque tu sais que je le suis,

Ma lointaine, moi qui ne puis

Ignorer que l'amour existe

 

Depuis que mes jours et mes nuits

De tes yeux mirent l'améthyste

Et m'agitent cette batiste

Qui voilait ce que je poursuis...

 

Amèrement ma bouche avide

Baise une place que je vois :

Mes mains se perdent dans le vide

 

Où se perd l'ombre de ma voix...

Ô fantôme du château mien,

Ne sois pas triste : c'est mon bien.

 

 

Paul Valery - Corona & Coronilla, poèmes à Jean Voilier (éditions De Fallois)

Repost 0
Published by Pierre Durtal - dans Littérature
commenter cet article
26 août 2010 4 26 /08 /août /2010 08:55

 

 

melancolie.jpg

 

 

"La mélancolie, c'est le bonheur d'être triste."

Victor Hugo

 

 

 

 

 

 

 

Tableau : "Mélancolie" - Edvard Munch (1894-95)

 

 


Repost 0
Published by Pierre Durtal - dans Littérature
commenter cet article
8 août 2010 7 08 /08 /août /2010 18:08

hexagram-41

 

Une perte peut aussi être vécue comme un allègement.
Diminuer la quantité permet d'augmenter la qualité.

Prends le temps de laisser décanter.
Contiens ta colère. Modère tes passions

Capacité à entrer dans un flux nouveau et fécond.

Resserrer pour préparer une expansion future.

Rééquilibrer les forces en présence et rechercher un équilibre entre manque et surplus sont les phases préalables à une augmentation à venir.

 

 

 


Repost 0
Published by Pierre Durtal - dans Journal
commenter cet article
23 juin 2010 3 23 /06 /juin /2010 07:00

pooh_4.gif

 

Je crois qu'à l'instant d'après la mort la Réalité nous apparaîtra enfin. Les cartes seront enfin retournées, la partie terminée, et nous verrons clairement ce que nous avions seulement soupçonné, entrevu dans un miroir, obscurément. C'est ce que dit saint Paul. C'est ce que dit le Bardö Thodol. C'est ce que dit Winnie l'ourson : nous nous retrouverons tous à nouveau, dans un autre coin de la forêt, il y aura toujours un petit garçon et son ours en train de jouer. Je crois cela. En fait, c'est tout ce que je crois. Et même si j'ai tort et que Lucrèce a raison ("Nous ne sentirons rien car nous ne serons plus"), tant pis, je ne serai pas là pour être déçu et j'y aurai gagné quand même. Pourtant, ce n'est pas un pari : je n'ai pas le choix et vous non plus.


Philip K. Dick (lettre à l'évêque Pike, suite au suicide de son fils), cité par Emmanuel Carrère in Je suis vivant et vous êtes morts (ed. Point Seuil)

 

Illustration : Ernest Howard Shepard - Winnie the Pooh

Repost 0
Published by Pierre Durtal - dans Spiritualités
commenter cet article
22 juin 2010 2 22 /06 /juin /2010 07:44

WilliamBlake_468x602.jpg

 

 

- Pour qu'une chose soit, demandai-je alors, la ferme conviction qu'elle est, suffit-elle ?


Il répondit : "Les poètes le croient. Cette ferme conviction, dans les siècles d'imagination, remuait les montagnes ; mais peu nombreux sont ceux capables, en quoi que ce soit, d'une conviction véritable."

 

 


William Blake - Le mariage du Ciel et de l'Enfer (traduit par André Gide) / Ed. José Corti

 

Illustration : William Blake - L'Europe, prophétie ou L'ancêtre des jours (1794) - Eau-forte rehaussée à l'aquarelle

Repost 0
Published by Pierre Durtal - dans Littérature
commenter cet article